LECTURE : LE VENGEUR DE THOMAS DE QUINCEY (ÉDITIONS BALEINE)

"Le Vengeur" de Thomas de Quincey

"Le Vengeur" de Thomas de Quincey


Dans une petite ville du nord-est de l’Allemagne, une série de meurtres terrorise les habitants. D’étranges similitudes apparaissent qui ne laissent aucun doute quant aux liens existant entre tous ces meurtres. Qui est donc responsable de ce bain de sang ? Quelles sont les raisons de cette folie ?

Malgré les questionnements de ce postulat de départ, nous ne sommes pas dans un une affaire policière au sens littéraire du terme. Aucun enquêteur ici pour élucider les meurtres. La nouvelle « Double assassinats dans la rue Morgue » d’Edgar Alan Poe, reconnue comme l’invention du récit policier, ne sera écrite que trois ans plus tard. 

L'invention du thriller

Mais, partant de cette situation, Thomas De Quincey nous livre, par cette novella écrite en 1819, ce qui peut-être considéré comme l’un des premiers thrillers de l’histoire littéraire. À travers le témoignage d’un professeur en poste dans la ville au moment où les crimes sont commis, nous découvrons l’histoire par le regard des victimes de la tuerie. Ce ne sont là que les prémices du genre, mais De Quincey maîtrise l’art de captiver son lecteur et de le tenir en haleine jusqu’à la révélation finale. C’est aussi, comme le souligne Didier Daeninckx en quatrième de couverture, l’invention littéraire du tueur en série.

 
Thomas De Quincey a longtemps été considéré comme l’auteur d’un seul ouvrage : « Les confessions d’un opiomane anglais ». On mesure enfin aujourd’hui l’étendue et la modernité de l’œuvre éclaté et polymorphe de cet auteur écossais de génie, capable de s’attaquer à tous les genres.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *